Jean-Pierre Péronchel-Hugoz

Assassinat d’un poète

suivi d’un inédit de Jean Sénac « Heures de mon adolescence ».

Préface de Tahar Ben Jelloun.

15 x 22 cm, 160 p., broché. Photos.

Partager ce livre

Prix public : 12.00 Ajouter au panier

A Alger, entre 1970 et 1973, P.P. Péroncel-Hugoz se lia avec le poète algérien de graphie française Jean Sénac, dont il découvrit à la fois l’influence sur la jeunesse maghrébine et le rejet dont il était l’objet de la part de la société politique. Il remonte la filière tragique qui a pu, sur un fond d’extrémisme islamiste, conduire à l’élimination dans la force de l’âge de ce « fils » d’Albert Camus, qui avait choisi l’Algérie indépendante avec « ses chardons et ses échardes ».

WP Feedback

Dive straight into the feedback!
Login below and you can start commenting using your own user instantly