Jacqueline Duchêne

François de Grignan

16 x 22 cm de 180 pages, broché

Partager ce livre

Prix public : 22.00 Ajouter au panier

Le comte François de Grignan, qui fit fonction de gouverneur en Provence, eut pendant quarante-quatre ans plein pouvoir dans cette province. Une charge considérable mais harassante. Obligé de batailler pour faire voter chaque année les impôts par une assemblée souvent récalcitrante, de réprimer l’activité des protestants et de les contraindre par la force à respecter l’édit de Fontainebleau, de quitter son magnifique château pour courir des Alpes à la Méditerranée lutter contre les ennemis de la France, Grignan au service de Louis XIV a payé de sa personne et de sa bourse. Une bourse fort écornée par les dettes héritées de son père, ses obligations financières d’ainé envers ses frères set soeurs, le remboursement des dots de ses deux premières femmes, et les frais entraînés par une fonction qu’il entend assumer « à la grande ». La mésalliance de son fils Louis-Provence avec la fille d’un riche financier, suivie de la mort prématurée de ce fils unique, n’empêchera pas la ruine totale de la famille des illustres Adhémar. Le roi a-t-il gardé rancune au comte d’avoir épousé et emmené dans sa lointaine Provence « la plus jolie fille de France », fleuron des ballets de cour Peut-être. En tout cas, la marquise de Sévigné, mère de cette merveille, a difficilement supporté d’être séparée de sa fille, et l’on découvre dans cette biographie comment François de Grignan, élément incontournable du trio sévignéen aux rapports compliqués et passionnés, réussit à conserver avec sa belle-mère, guère plus âgée que lui, la connivence de leur jeunesse et une vive admiration pour son esprit et son talent épistolaire.