Jean Poueigh

Chansons populaires des Pyrénées françaises

15 x 22 cm, 508 p., broché

Réimpression de l’édition de Paris et Auch, 1926.

Carte dépliante

Partager ce livre

Prix public : 26.00 Ajouter au panier

Grandiose monument que celui du folklore pyrénéen mis en péril en 1914 par le brassage des populations venues du Nord. Beaucoup de ces précieuses poésies des vieux Cantadous ont été patiemment recueillies par Jean Poueigh. Du berceau au cercueil, elles sont partie intégrante de la vie quotidienne. Leur présentation est enrichie de descriptions de la vie paysanne, de l’habitat, de l’habillement, des mœurs, coutumes, usages, rites des cérémonies et fêtes. Une étude comparative des mentalités des gens du Languedoc, de Gascogne, de Foix ou du Roussillon replacés dans leur contexte historique donne encore du relief à ce recueil. Les chansons sont de quatre sortes : les chansons de l’enfance (de baptême, berceuses…), les chansons de danse avec description des instruments locaux (rondes, rondeaux – citons la « chanson de chasse à l’ours postiche », la douceur de « Coulourine de rose », les sauts : gran-chingorte, les marches de fêtes), les chansons d’amour (les Réveillés, les amants infidèles – ironiques comme « me promenant à l’entour du moulin » ou charmantes « petit papillon volage »). Enfin les chansons relatives au mariage, sans illusion aucune : « Au premier un nez à nez! Au second, bras à bras! Au troisième, à peine se regarder! Et à partir de là, marcher rondement!… Véritable anthologie de l’humour, les rites des accordailles, du mariage avec les donzelles, les donzelons, les porte-lit, le porte couronne, le transport du trousseau, les chansons du seuil, marche des noces.